Simon Anglès

En 2010, après le bac, je décide de faire du théâtre. J’ai tout à apprendre. C’est excitant. Je me retrouve à la faculté Paul Valery et au conservatoire de Montpellier. En parallèle je travaille à l’Outil théâtre où j’assiste les cours et tri les pièces comptables. J’ai 18 ans, je suis révolté et j’ai envie de changer le monde. Je veux créer des spectacles. Je m’intéresse à Augusto Boal, je fais du théâtre invisible et un cabaret révolutionnaire sur la domination masculine. Je n’arrive pas à changer le monde. Mes études finies, j’ai 20 ans, je pars. En Inde d’abord, parce que je n’en ai aucune idée. Je rejoins une troupe de théâtre locale en Orissa, je joue un petit renard qui se bat contre la corruption. On doit parfois sortir du bus la nuit pour déplacer des tas de cailloux qui nous barre la route. J’apprend à déplacer les cailloux. De retour en France, je suis animateur dans une école primaire et je passe des concours. J’aimerais bien que le théâtre ne soit pas élitiste. Avec Sonia Franco et Fabien Gautier on joue sur les scènes étudiantes : des textes de Gherasim Luca au festival Lehrstück, un cabaret sur les nouvelles technologies à la maison des étudiants. On apprend, on voudrait se professionnaliser, en 2015 on crée le Collectif l’Approche. La même année je suis reçu à l’ENSAD de Montpellier et mets la tête dans le guidon pendant trois ans. Je rencontre à rythme soutenu une multitude de gens intéressants. J’encaisse. Autant de théâtres, que de façon de travailler. Du bien classique avec Stuart Seide au très contemporain avec Gildas Milin. Pour décompresser, le week end, quand je peux, je vais grimper. Je commence à grimper dans les théâtres, avec Pierre Meunier et Marguerite Bordat. J’explore la verticalité sur le plateau. C’est passionnant. En 2018, j’ai 26 ans, j’ai furieusement envie de continuer à créer des spectacles. Avec Fabien Gautier, Etienne Rey et Antoine Brunet- Lecomte, nous développons deux projets de création sur le vide : « Le Trou » en novembre 2019 au théâtre du Hangar et « Faces Nord », une série de performances urbaines sur des façades d’immeubles.

Lise-delhia Chemsseddoha

Passionnée par le théâtre, elle décide de devenir comédienne à Montpellier en obtenant la licence art du spectacle à l'Université Paul Valéry et en étant élève en classe préparatoire de l'Ecole Nationale d'Art dramatique dirigée par Gildas Millin. Depuis 2013, elle est membre active de l'association Je pars à Zart. En 2017, elle intègre le collectif l'Approche. Mais elle n'est pas seulement comédienne, elle a mis en scène le "Théâtre Ambulant Chopalovitch", de Lioubomir Simovitch en 2013 au Théâtre la Vignette à Montpellier. En parallèle, Elle décroche des petits rôle dans des séries télévisées. Enfin, elle découvre le 7 eme art en interprétant le premier rôle du long métrage de Gloria Rodenas "Du satin blanc" sélectionné par plusieurs festivals de cinéma européens et africains.

Suzy Fava

Suzy Fava a suivi la formation classique du conservatoire de musique à Montpellier. Elle a joué dans différents groupes de musique (jazz et autres).

En 2010, elle commence une licence Arts du spectacle théâtre à Paul Valéry à Montpellier. En 2013, elle est comédienne dans E, roman dit de Daniel Danis mis en scène par les étudiants de Licence 3 Arts du spectacle Paul Valéry.

Depuis 2014, Suzy s’intéresse de plus en plus à l’éducation et rentre à l’I.U.F.M. pour devenir institutrice. En 2014, elle est musicienne et comédienne dans le spectacle le Cabaret Dièse. 

Aurélien Ferru

Aurélien Ferru entame des études en arts du spectacle à l'université Paul Valéry Montpellier III, en parallèle il suivra la formation professionnelle de la Compagnie Maritime (Montpellier) où il aura l'occasion de travailler avec les acteurs et metteurs en scène Pierre Castagné, Romain Lagarde, la chorégraphe Patricia de Ana et le vocaliste Gérard Santi. De 2012 à 2014 il tourne avec la Cie la Logeuse sur La Locandiera de Carlo Goldoni, notamment au festival d'Aurillac. Il travaille depuis 2014 avec la Compagnie Kontamine sur Maskara et Temps d’espérance ainsi qu’avec le Collectif L’Approche sur le Cabaret Dièse, et plus récemment sur Silence radio dont la première est prévue pour avril 2016.

Sonia Franco Ribès

Sonia Franco Ribès entre dans la formation professionnelle d’art dramatique de La Cie Maritime en 2010. En parallèle, elle suit la licence Arts du Spectacle de Montpellier III de Paul Valéry. Elle travaille aux côtés de Philippe Goudard, Béla Czuppon, Pierre Barrayre, Daniel Danis, Matéi Visneic, Paolo Duarte et Bertrand Bossart... 

Elle suit son Master 1 Arts du spectacle, toujours à l’Université Paul Valery. Dans ce même cadre, elle met en scène avec Fabien Gautier, La Vie Mentale D’un Fruit, (présenté au Théâtre La Vignette de Montpellier), une adaptation des poèmes surréalistes de Gherasim Luca. Par la suite, elle met en scène Cabaret Dièse conçu par Simon Anglès. Cette création engendre la naissance de leur propre association, le Collectif L’Approche.

Elle rejoint le Collectif Le Baril et le spectacle Popi le poisson n’a pas de maison en tant que comédienne. Elle co-écrit la suite de Popi : Cache-cache avec Popi le poisson.

En 2016, elle est diplômée d’un Master 2 Arts du spectacle, en réalisant ses recherches autour du silence sur la scène contemporaine, ce qui va faire naître sa création Silence Radio, élaborée avec les artistes du Collectif L’Approche. 

Fabien Gautier

Né à Nantes en 1991. Après un BAC Arts Appliqués, il se met au théâtre et à la danse. Vient alors un intérêt certain pour le corps dans toutes ses possibilités expressives. Il suit une licence Arts du Spectacle Théâtre à Montpellier et se forme à la danse contemporaine au CRR (Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier). De 2014 à 2016, il suit la formation Extensions du CDC de Toulouse, avec entre autres, Daniel Linehan, Jeanne Candel, Marta Izquierdo. Il est aujourd’hui interprète, dans des pièces d’Anne Lefèvre (théâtre Le Vent des Signes, Toulouse), Marta Izquierdo, Jean-Marc Matos, Le Baril – Contenant d’artistes.

Nathan Lazarus

Après un bac scientifique spécialité physique, il se dirige vers le Septième Art et les métiers du son. Il intègre en 2012, l’ACFA multimédia (établissement d’enseignement supérieur technique privé) pour faire un BTS Audio Visuel spécialité métier du son. En 2014, il décide de poursuivre ses études et entre directement en Licence 2 Cinéma à l’Université Paul Valéry. Parallèlement, Nathan participe à plusieurs projets : en novembre 2014, il réalise la captation vidéo et aussi le teaser du spectacle Cabaret Dièse. En juillet 2015, Nathan fait les photos et la captation vidéo du clip Enjoy the silence pour le groupe Fartest Theory. En février 2015, il réalise la captation vidéo et fait le montage du concert de Ubiq Jazz Quartet joué au Jam de Montpellier. A partir de mai 2015, il travaille avec le Collectif L’Approche pour Cabaret Dièse. Nathan fait des enregistrements visuels et sonore, les monte sous forme de « clip » afin qu’ils soient projetés pendant le spectacle. En juin 2015, il devient le régisseur son du spectacle (joué à L’Outil théâtre à Montpellier et au Café El Lluert à Eus) et artistes du Collectif L’Approche. En 2016, Nathan est le co-créateur sonore avec Suzy Fava pour Silence Radio.

 

Sarah Lazarus

Sarah est une artiste polyvalente qui a découvert la scène au sein de l'Opéra Junior à Montpellier, où elle a pu participer à de nombreux spectacles en tant que choriste et soliste sous la direction de Marie-Eve Signeyrolle, Célia David, Fanny Rudel, Richard Mitou et Jean-Paul Scarpitta.

Titulaire d'un Master en Art du spectacle de l'université Paul Valéry, elle profite de ces années étudiantes pour acquérir de solides outils théoriques tout en multipliant les expériences de scènes.

Elle rencontre en 2012 l'association Idéokilogramme avec qui elle entame une collaboration qui perdure aujourd'hui. Elle occupe des postes divers tel que comédienne (Voilà la France, F. Darcy), assistante à la mise en scène (Le Cheval qui se suicide par le feu, A. Gatti) et intervenante en chant (La Moitié du Ciel et nous, A. Gatti) sur les projets d'Idéokilogramme.

Elle est comédienne au sein des spectacles du Collectif L'Approche (Cabaret Dièse Bis, 2015, Silence Radio, 2016) dont elle est une membre active depuis sa création.

En parallèle du théâtre, Sarah dessine depuis toujours et chante depuis 2017 dans l'ensemble Conspectus de Montpellier (direction L. Capri et S. Bernabovi).

Aujourd'hui partie également à la découverte du cinéma, complétude naturelle de son penchant pour l'image narrative quelle quelle soit, elle travail sur sa prochaine création jeune public, une enquête sur les traces du légendaire Roi Singe chinois.

Les partenaires qui nous ont soutenus et ceux qui nous soutiennent :

L'association

Le Collectif L’Approche est fondé en 2015 à Montpellier.

Il soutient l’émergence de jeunes artistes du spectacle vivant, dont les créations croisent les genres et questionnent la relation avec le public.

Il accompagne ainsi ces auteur.e.s, metteur.e.s en scènes et interprètes dans leur processus artistique, de la conception à la diffusion de leur spectacle.

Il organise aussi les « Momentanés », des évènements en forme de mini-festival se déroulant sur une après-midi, où sont proposés au public des extraits de créations en cours ainsi que des performances originales.

Le collectif

Association Collectif L'Approche

Adresse du siège social

6 rue des catalpas

34070 Montpellier

Présidente : Anne-Marie Delichere

Secrétaire-trésorier : Cédric Verza

Association loi-1901

Siret : 81034004200029 / APE 9002Z

Licences 2-1098003 et 3-1098004

© Collectif L'Approche